En attendant L’année chinoise du Tigre d’Eau

Nous arrivons au terme de l’année du Bœuf de Métal (Xin/Chou), au terme d’une année particulièrement lourde et constructive. La nouvelle année chinoise qui se profile à l’horizon débutera le 3 février 2022. Et, le Tigre d’Eau (Ren/Yin) nous proposera, comme chaque nouvelle année, de côtoyer une énergie différente…bien différente !

L’année chinoise du Bœuf de métal : patience et détermination

La tentation pourrait être grande d’enclencher la suite maintenant. Et pourtant…patience et détermination sont les maîtres mots de ce mois de janvier, notamment car ce mois de janvier (Xin/Chou) porte la même texture énergétique que l’année chinoise 2021 (Xin/Chou) en cours.

Le point focal est à présent sur le Bœuf de Métal. Comment avons nous tiré parti l’énergie temporelle tout au long de de cette année chinoise 2021 ?

Voici donc venu le temps de faire le bilan. Encore un mois pour digérer, cadrer, ancrer, discerner ce qui doit l’être. Encore un mois pour assoir et définir concrètement notre territoire et nos fondations.

Malgré la fatigue, la lourdeur, les frustrations, malgré les épreuves rencontrées, ne minimisons pas l’intérêt de l’expérience. Nous avons surement appris encore davantage à être nous-même, à collaborer lorsque c’était juste et à nous adapter pour assoir en nous et autour de nous l’essentiel. De ce temps utile, nécessaire, quelquefois imposé, de la capitalisation de nos forces yin acquise grâce à un  travail de labeur, nous avons tiré l’enseignement de nos forces (parfois insoupçonnées jusqu’alors) qu’il nous sera bientôt proposé de mettre en lumière. Encore un mois…un mois de patience…pour une année bien différente ! Une année bien différente dont la réussite reposera en grande partie sur la solidité des enseignements acquis lors de l’année du Bœuf de Métal.

Une année chinoise pour préparer le terrain

L’élément chinois de la Terre, contenu dans le Bœuf, qui nous a accompagné lors de cette année 2021 et qui nous accompagne encore jusqu’en février 2022 nous propose de dessiner l’avenir. La Terre est la métaphore de l’ancrage, de la solidité, de la transformation en profondeur, du collectif, de la patience et de détermination. Mais la Terre en excès c’est aussi une certaine forme d’immobilisme, d’obstination, de nostalgie.

Dans cette année du Bœuf de Métal, comme dans toutes choses, l’équilibre est une question de dosage et de discernement. Il peut y avoir ceux qui résistent et s’entêtent à fonctionner comme un avant qui s’efface pourtant, et ceux qui digèrent (lentement mais surement) les informations, les ressentis, les expériences, pour, tels des alchimistes, tenter de transformer le plomb en or.

Bien sûr, il y a autant d’enjeux d’incarnation, qu’il y a d’êtres sur terre, puisque l’énergie temporelle d’une année impacte différemment le dosage des éléments du thème natif dans les 4 piliers de naissance de chacun. Cependant, l’individu ne peut évoluer sans le collectif et le collectif ne peut évoluer sans l’individu. Et, le collectif, comme l’individu, ne sont pas séparés de la nature, du tout. Ainsi, l’ordre holistique des choses, si profondément ancré dans la pensée chinoise depuis l’aube des temps nous parle de ces liens qu’il nous a été proposé d’expérimenter de manière encore plus intense ces derniers temps. Avons nous, tous et chacun, préparé un terrain fertile pour y voir germer les graines de demain ?

 Déséquilibre transitoire

Imitant le dernier mois de l’année du Bœuf de Métal (janvier), le premier mois de l’année du Tigre d’Eau (février) sera en redondance avec l’année chinoise 2022. En effet, l’année chinoise du Tigre d’Eau débutera en février : le mois du Tigre d’Eau ! Ainsi, deux énergies bien différentes et profondément caractérisées s’enchaîneront d’une année à l’autre. Nous passerons « en un claquement de doigt » d’une tendance énergétique lourde, à une tendance énergétique où les forces dynamiques chercheront à s’inviter.

anée chinoise

La transition rapide entre l’année du Bœuf de Métal et l’année du Tigre d’Eau proposera un basculement d’une tendance énergétique à une autre…un changement de rythme notable. Alors, préparons nous à accueillons cette avancée logique. Logique…car bien que les années chinoises 2021 et 2022 soient bien différentes, le travail solide de nos bases effectué lors de l’année du Bœuf de Métal, nous donnera l’occasion de déployer nos forces vives lors de l’année du Tigre d’Eau.

Dans la pensée chinoise, une année n’est ni absolument bonne, ni absolument mauvaise. Le temps est agissant à sa mesure. Il nous est proposé d’apprendre à y danser notre vie. L’ancrage renouvelé, révélé et assuré nous apprendra à accueillir et à gérer sereinement, avec optimisme et bienveillance le déséquilibre transitoire…ce déséquilibre, qui, d’un pas à l’autre nous permet d’avancer !

« Un coup yin, un coup yang, c’est ainsi que tout fonctionne » Jean François Billeter.

 

Autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.