BaZi (4 piliers de la destinée) : cheminer en conscience

Au regard de la métaphysique chinoise, le temps est doté d’une qualité énergétique particulière identifiable. Chaque moment est la manifestation d’une coloration, d’un mouvement, d’un souffle, d’une modulation particulière de qi.

Le BaZi, ou 4 piliers de la destinée, est un art stratégique de décodage du temps, d’exploration de l’empreinte énergétique s’incarnant au moment de la naissance. Cet art ancestral issu de la sagesse chinoise permet à l’homme de conscientiser ses talents propres, de cheminer vers des expériences et de vivre sa vie.

BaZi horloge, 4 piliers de la destinée

Identifier et apprivoiser ces forces temporelles nous offre la possibilité de donner un sens profond à ces expériences.

La vie n’est pas linéaire. En effet, « les hauts, les milieux, les bas » se succèdent et s’entremêlent dans la danse de la vie. Le décodage des facteurs temporels liés à la naissance et « au temps qui passe » est un système dynamique.

Le BaZi dévoile des qualités énergétiques particulières innées, acquises et potentielles induites par le temps pour la personne. Trouver du sens à ce que nous faisons fait partie de nos besoins vitaux.

Il ne s’agit pas d’une vision fataliste. En effet le déploiement des forces personnelles, les prédispositions, l’épanouissement personnel et professionnel, seront modulés par ce que la personne choisit de faire.

Lors d’une consultation BaZi, l’objectif est engagé vers une compréhension du contexte et focalisé sur des conseils permettant à la personne de se (re)mettre en mouvement, de cheminer en conscience sur sa route, de prendre de meilleures décisions.

BaZi, un héritage de la pensée chinoise

La représentation du rapport de l’homme au temps de la pensée chinoise diffère de celle de la pensée occidentale.

En effet, la représentation de certains aspects du monde est en partie définie par l’expérience antérieure, par l’héritage socio-culturel. Elle est donc constituée d’une représentation du réel, de valeurs, de modes de pensées, d’une certaine vision de l’homme et de la société.

Dans la pensée occidentale, l’efficacité de l’homme est principalement auto-centrée. La lecture du temps est linéaire. Les dates sont inscrites sur des frises chronologiques. Les évènements se succèdent. Le temps est un éternel commencement.

Dans la pensée chinoise, l’homme s’insère au cœur d’un processus entre ciel et terre. En effet, la métaphysique chinoise décrit une perception globale du temps en tant que cycle de vie où l’homme a son rôle dans sa destinée.

L’efficacité occidentale

En occident, l’efficacité est l’obtention d’un résultat ambitionné essentiellement par l’accomplissement d’une tâche. L’atteinte de l’objectif fixé dépend essentiellement de la force physique et du courage. Ainsi l’efficacité est similaire à un engagement dans la bataille. La situation est axée sur les objectifs et « les efforts armés ». Cela entre en résonance avec la représentation du mythe du héros. Le héros gagne la bataille en se distinguant par un engagement absolu de ses actes.

Héros BaZi

Le synonyme de héros dans la langue française est « surhomme » !  Ainsi la volonté et les efforts sont seuls constituants de l’efficacité.

L’efficacité est exclusivement représentée par le travail accompli par l’homme. Quels que soient ses particularités, sa personnalité, ses talents, ses potentiel, ses efforts doivent lui permettre d’atteindre l’objectif continuellement.

Cependant, quelquefois les aléas contrarient les efforts. Des imprévus apparaissent et des événements se greffent. Alors, nous aurons tendance à vouloir défier les résistances. La mise en place d’un modèle prédéfinit (le même pour tous) doit aboutir au résultat. Il faut user de force et de courage quelle que soit la méthode utilisée, quel que soit le contexte et surtout quel que soit le moment. La représentation de l’efficacité en occident découle de la puissance de l’homme en vue d’une fin. Les contraintes se font plus pesantes quand les facilités s’estompent, jusqu’à faire éclater les repères psychologiques et émotionnels. Ainsi, quelquefois, pour ralentir dans cette course effrénée contre le temps, l’homme va se mettre inconsciemment en position d’auto-sabotage : (dé)pression, burn-out, etc.

Pensée chinoise et efficacité

L’efficacité chinoise ou plutôt l’efficience résulte de l’exploitation du potentiel de l’individu et de la situation.

L’efficacité est la capacité à atteindre des objectifs prédéfinis sans considération de moyens. Elle ne doit pas être confondue avec l’efficience qui est la capacité de parvenir à un maximum de résultats avec un minimum de ressources (…). Dictionnaire la toupie.

Le grand général n’est pas un héros qui sort victorieux d’une bataille périlleuse par son génie et sa force physique. Il n’engage la bataille qu’au moment où la situation et son potentiel sont les plus adéquats et favorables pour atteindre l’objectif. « Ce qui caractérise la véritable force, en définitive est qu’elle ne se force pas (…). Le stratège comme l’eau qui contourne les obstacles et s’insinue par là où la voie est libre devant lui ; comme l’eau, il ne cesse d’épouser la ligne de moindre résistance et de trouver, à tout moment, par où c’est le  plus facile de progresser ». Sun Tzu.

Le grand général est celui qui a su saisir au mieux la dynamique interne de la situation et tirer le meilleur parti de la propension des évènements.

Agir à bon escient

François julien, célèbre sinologue, relate l’histoire tirée de l’œuvre philosophique de Mencius (conférence sur le traité de l’efficacité en chine). Lorsqu’il rentre chez lui, un paysan épuisé raconte à sa famille qu’il a passé sa journée à tirer sur les pousses de blé pour en accélérer la croissance. Forçant ainsi la force, il obtient l’inverse de ce qu’il désirait. Le blé de son champs se dessèche et il perd la totalité de sa production. Il est en perte de forces vitales.

Cette histoire illustre l’inefficacité d’une action forcée. Cependant, attendre au bord du champs et ne rien faire n’aurait pas été plus efficace. Pour obtenir des résultats, le paysan doit accompagner le processus de croissance en adaptant sa posture et ses efforts au contexte.

Exploitation du potentiel selon le BaZi (4 piliers de la destinée)

Ainsi le Bazi, aussi connu sous le nom des 4 piliers de la destinée, doit être contemplé dans son véritable contexte.

L’efficience chinoise est la résultante de l’exploitation optimale du potentiel de la situation. L’effet découle des conditions aménagées et non pas directement de l’effet d’une action qui tirerait sa force de la seule volonté. Ayant connaissance de la situation et de ce qui le caractérise, l’homme détient alors les clés de sa réussite. Ainsi, il a la possibilité de temporiser ses faiblesses, d’accroitre ses performances, de maximiser le potentiel d’une situation en prenant de bonnes décisions au bon moment.

L’individu ne doit pas se placer uniquement en observateur et ne rien faire. Il doit pouvoir identifier où se situe son équilibre et insérer ses efforts au centre d’un processus favorable afin d’optimiser sa réussite tout en préservant ses forces personnelles.

Le BaZi offre ainsi à l’homme la capacité d’orienter ses choix pour bénéficier d’une latitude décisionnelle éclairée. Ainsi, il ne s’agit pas d’une lecture déterministe figée, mais davantage d’une mise en lumière des tendances et des lignes de forces individuelles. Le temps initie et impulse, l’homme collabore, participe et occasionne.

Le BaZi : art stratégique de positionnement individuel

Trouver un certain équilibre et être en harmonie avec soi-même peut être difficile quelquefois. La limite entre ce dont nous avons réellement besoin, et ce que nous désirons peut sembler être floue quelquefois. Or, nos besoins réels sont source d’épanouissement. La limite entre nos aptitudes réelles et celles que nous nous efforçons de calquer à notre vie (parfois inconsciemment) peut également sembler être floue. Le Bazi, ou 4 piliers de la destinée, offre l’avantage d’éclairer notre fonctionnement, notre personnalité, notre nature profonde et nos besoins réels.

L’essentiel est de veiller à nous réaliser en identifiant ce qui est important pour nous. Nous devons nous concentrer sur ce qui est possible de réaliser plutôt que sur ce qui l’est moins. La conscience de nos limites personnelles est importante pour nous épargner perte de vitalité et de sens, désillusions et frustrations.

L’examen du chemin de vie offre des informations pertinentes quand à la réalisation efficace d’un projet, d’une carrière, d’un événement particulier. Anticiper des tendances problématiques permet d’amortir les intempéries. Prendre de la hauteur sur la situation et se caler sur les moments favorisants permet un positionnement stratégique de la personne.

Certaines expériences sont plus difficiles à vivre et plus déséquilibrantes que d’autres. Comprendre l’origine des freins naturels donne l’opportunité d’identifier la source des déséquilibres. Les déséquilibres sont davantage vus comme des occasions de repositionnement que comme des précipices. Les déséquilibres nous donnent l’occasion d’apprendre à nous positionner dans l’épreuve et à assurer notre ancrage.

Des choix favorables

Identifier les mécanismes qui nous définissent est éclairant. Mais finalement, mieux se connaitre et apprivoiser les opportunités permet de faire des choix de vie favorable. Chaque expérience est unique. Chaque expérience à un sens à condition de se connecter profondément à ce que nous sommes vraiment. Le BaZi nous donne l’occasion d’orienter nos décisions au bon moment afin d’accéder à l’efficience.

Nous avons la possibilité de comprendre et de traduire ce fil énergétique invisible qui nous anime et de devenir ainsi des acteurs conscients et éveillés de notre existence.

L’étude de la trame énergétique accompagne l’équilibre personnel. L’équilibre résulte de la capacité à prendre des décisions justes et ajustées grâce à la connaissance globale de la situation. En effet, trouver sa juste place donne accès à davantage de fluidité et de vitalité. L’efficacité résulte de la vitalité.

BaZi, retrouver du sens, de l’efficience, de l’équilibre

Le BaZi (4 piliers de la destinée) est l’art de tisser des liens signifiants entre notre trame énergétique individuelle et la dynamique du temps qui passe. L’objectif est d’accroitre la possibilité de poser des actes justes et éclairés. Trouver sa voie, faciliter la vi(e)talité et engendrer la réussite personnelle et professionnelle.

Les dictats véhiculés par les médias, par la culture, par la famille ou par la société peuvent être inspirants quelquefois. Mais ils nous éloignent aussi parfois de nos objectifs et de nos valeurs. Alors, notre sens du devoir aigu (« il faut que », « je dois », etc.), associé aux valeurs véhiculées par les autres (« ça ne se fait pas », « ce n’est pas raisonnable », etc.) conditionnent parfois nos comportements. Nous nous calquons parfois sur des modèles prédéfinis, ce ne sont pas les nôtres. Ce conditionnement nous éloigne de nos besoins fondamentaux. Il est important de prendre du recul et d’avoir un projet de vie cohérent, personnalisé !

Cette lecture nous donne la capacité d’identifier nos besoins fondamentaux selon ce que nous sommes vraiment !

Harmonie Bazi

Prendre conscience de la situation permet d’actionner favorablement des changements, et ainsi d’agir en conscience avec un maximum d’efficience.

Orienter ses efforts dans la bonne direction, au bon moment. Disposer des clés de cette lecture offerte par le BaZi (4 piliers de la destinée) pour que la vie ne s’impose pas à nous, malgré nous. Canaliser la bonne direction, nous donne accès à davantage de liberté décisionnelle, d’efficience, de sens, d’équilibre et d’harmonie !

Visibilité et participation active

Le praticien BaZi ne guérit pas ! Par le biais d’un art, dont il a étudié respectueusement les rouages, Il offre l’opportunité de réaliser un bilan personnel et de donner des clés pour atteindre plus facilement un objectif. Quel que soit « le symptôme » ou quel que soit l’objectif visé, les conseils avisés doivent permettre un (re)positionnement favorable de la personne. Ainsi, une participation active personnelle est encouragée.

Le BaZi éclaire le chemin. Complémentaire à d’autres disciplines (chinoises ou autres), il ne remplace pas la consultation de médecins ou de thérapeutes spécialisés dont l’intervention serait pertinente au regard de la problématique.