Agent immobilier et praticien Feng Shui : discussion autour des lieux

« Le Feng shui traditionnel est un art ancestral chinois qui permet non seulement d’acquérir réellement une compréhension sur le mode de fonctionnement des lieux, mais aussi de replacer l’humain au centre des préoccupations » Sophie Batlles (praticienne Feng Shui)

« il s’agit d’un métier merveilleux qui offre des opportunités incroyables pour les personnes qui ont le sens du dépassement et des relations humaines » Patrick Albert (agent immobilier)

Quelques mots sur votre parcours ?

Patrick Albert :

A 58 ans, je n’ai qu’à me satisfaire de tous ces choix que j’ai eu à faire dans ma vie, malgré aucun diplôme :

J’ai commencé à travailler à l’âge de 16 ans et j’ai immédiatement compris que mes seuls atouts était une forme de charisme et mon discernement afin d’aller à l’essentiel. J’ai entamé une carrière dans la grande distribution (AUCHAN et CARREFOUR). Après une dizaine d’années auprès de ces grandes enseignes, j’ai eu l’occasion de rencontrer une personne qui me voyait revêtir le costume d’agent immobilier. Je me suis alors lancé dans cette belle aventure, et ce, depuis 25 ans. La retraite pointe son nez et le rêve va bientôt s’arrêter et je vais maintenant consacrer du temps à Noa et Zoé, mes deux merveilleux petits-enfants.

Grâce à mon expérience, j’ai choisi cette profession car il s’agit d’un métier merveilleux qui offre des opportunités incroyables pour les personnes qui ont le sens du dépassement et des relations humaines.

Sophie Batlles :

J’ai déménagé à de nombreuses reprises au cours des dernières années. Au fil de ces expériences, j’ai appris à développer ma capacité à m’adapter aux changements, au contexte spatial et humain, au contexte environnemental.

J’ai toujours eu une attirance pour les bâtiments. Faire connaissance d’une ville par le biais de son architecture est passionnant. Prendre en photo de belles façades, consulter régulièrement les annonces immobilières, les revues d’architecture et de de décoration font partie intégrante de mon quotidien.

J’ai entamé une formation en décoration d’intérieur. Découvrir les techniques d’agencements, l’association des matières et des couleurs, les jeux de lumière et l’histoire des designer célèbres, etc.. Il me semblait que j’avais pris la bonne direction. Cependant, subsistait l’intime conviction qu’il manquait quelque chose, il fallait que je prenne les chemins de traverses pour trouver réellement ma place.

Pourquoi, en entrant dans un lieu, immédiatement, nous pouvons nous y sentir à l’aise ou inversement ressentir une gêne, une tension, quel que soit le degré de compatibilité avec l’aspect esthétique ? Le critère esthétique est important, cependant il devait y avoir autre chose.  Peut-on raisonnablement penser qu’un bâtiment puisse influencer nos émotions, nos ressentis et notre manière de nous comporter ?

J’ai effectué des recherches, afin de suivre une formation sérieuse qui me permettrais d’apporter une réponse cohérente et pragmatique à ces interrogations.

Le Feng shui traditionnel est un art ancestral qui permet non seulement d’acquérir réellement une compréhension sur le mode de fonctionnement des lieux, mais aussi de replacer l’humain au centre des préoccupations.

C’est une évidence : il existe un lien entre les lieux et les hommes, et ce constat se vérifie chaque jour, au cours de mes interventions !

 

Quelles sont les qualités qui vous paraissent être essentielles essentielles dans votre pratique professionnelle ?

Patrick Albert :

Savoir écouter – Avoir l’envie de réussir – Être passionné – Être rigoureux – Vouloir sans cesse apprendre, etc.

Sophie Batlles :

 Rigueur- curiosité-savoir-faire et savoir être- écoute- bienveillance-optimisme- passion et détermination, etc.

Comment percevez-vous l’évolution de votre métier ?

Patrick Albert :

Depuis quelques années, en tant qu’agent immobilier, nous savons que la recherche immobilière se joue dorénavant avant tout sur le web. En effet, il faut absolument être réactif concernant les outils de communication actuels, mais aussi savoir s’en servir à bon escient ! Aujourd’hui notre image et notre vitrine sont avant tout exposées sur le web et non plus en agence, il faut donc se servir de tous les supports afin de promouvoir nos agences et d’être le plus transparent possible.

Sophie Batlles :

L’intérêt pour le Feng Shui s’est considérablement développé.

Face à un contexte économique et social de plus en plus tendu, nous prenons conscience qu’il est essentiel de prendre une respiration. Il est essentiel de porter une attention particulière à nos ressentis, à nos valeurs et d’ajuster notre posture afin d’éviter d’aller droit dans le mur !

Le Feng Shui traditionnel permet d’harmoniser l’homme avec son environnement. Il est important de se sentir bien chez soi ! Vivre dans un lieu équilibré, harmonieux, et ressourçant, participe pour une large part à la capitalisation de notre vitalité !

J’aime citer ce proverbe issu de la sagesse chinoise qui résume assez bien l’efficacité d’une pratique sérieuse et rigoureuse : « est vrai ce qui réussit, est faux ce qui échoue ». Nous avons tout à gagner de tirer le meilleur parti de ces techniques qui ont traversés des millénaires. Nous avons tout intérêt à améliorer ce qui peut l’être pour préserver notre vitalité. Et cet intérêt s’inscrit indéniablement dans l’air du temps ! Les études sur le sommeil et le stress se multiplient, commençons par percevoir la qualité environnementale dans laquelle nous vivons.

J’ai choisi de consacrer du temps pour diffuser des informations sur cette discipline. J’ai également choisi d’orienter ma pratique vers des échanges constructifs, avec des personnes qui exercent un métier au service des autres. Aujourd’hui, il est important d’œuvrer dans le collectif pour retrouver du sens !

Quels sont les critères de sélection lors de la recherche d’un bien ? Comment optimisez-vous les visites ?

 Patrick Albert :

  • La présence d’activités (associations, clubs sportifs etc.)
  • La proximité des transports en commun
  • La facilité d’accès en voiture (proche du périphérique ou de grandes artères)
  • Les commerces
  • L’agrément (parcs,)
  • La proximité d’écoles primaires et secondaires

Pour optimiser des visites, cela passe par la sélection de nouveaux biens apparus sur le marché ou proposés par nos agences. L’un des avantages d’être agent immobilier, c’est que l’on a accès à un plus grand nombre de biens sur des fichiers communs et en balayant les diverses annonces, nous ne retenons que ceux qui correspondent le plus aux critères listés par notre ou nos client(s). (Budget -secteurs)

 

 Sophie Batlles :

Partant du constat qu’un lieu interagit constamment avec ses occupants, ma pratique consiste à apporter une lecture sur les scénarios potentiels. Dans quelle mesure ce lieu peut-il agir comme un facilitateur, dans quelle mesure peut-il agir comme un frein ? L’analyse Feng Shui est un outil supplémentaire.

Les critères de sélection sont alors orientés vers une maison ou un appartement où « il fait bon vivre ». Je conseille alors mes clients dans cette optique en orientant leurs recherches vers un lieu serein et constructif pour eux. La sélection, réalisée préalablement par des agents immobiliers, peut-être affinée ainsi, afin d’optimiser les visites. Les maisons ou les appartements présélectionnés feront l’objet d’une analyse Feng Shui, afin de déterminer celles ou ceux qui conviennent vraiment aux attentes.

Dans un second temps, je propose d’optimiser les atouts du lieu en apportant de la cohérence dans son agencement.

 Feng Shui6 Sophie Batlles

Des « maisons coup de cœur » ?

Patrick Albert :

Rechercher un logement est souvent pensé comme une démarche qui doit être rationnelle, mais c’est avant tout une démarche qui réactive des sensations, des sentiments ou des désirs.

Acheter un logement, c’est à la fois se projeter en famille, accueillir des amis et choisir le mode de relation de son environnement.

L’intérieur d’une maison est confondu par nature avec l’intime et dès que tous ces éléments sont réunis (Bing !!! C’est ce que l’on appelle le coup de cœur …)

Quelqu’un a dit un jour « j’habite donc je suis ».

Sophie Batlles :

Le coup de cœur est relié à un processus qui relève de l’inconscient. L’inconscient influence nos sentiments et nos jugements. Nos émotions, influencent nos conduites et nos choix. C’est une structure dynamique qui répond souvent à des désirs non formulés, sans avoir conscience des raisons qui orientent nos décisions.

Lors d’une visite d’une maison ou celle d’un appartement, parfois, quelques secondes suffisent pour déclencher « un coup de cœur immobilier ». Il arrive que l’on tombe sous le charme, que l’on ressente une forte attirance pour un lieu. Le Feng Shui traditionnel examine la qualité énergétique des lieux, définissant en quelque sorte sa personnalité. Un lieu nous attire parce qu’il porte en lui quelque chose qui entre en résonance avec nous, quelque chose qui entre en résonance avec notre personnalité. Le coup de cœur est une manifestation inconsciente de l’affinité entre une personne et un lieu.

 

Vous est-il arrivé de rencontrer des scénarios récurrents lors de visites ou de ventes ?

 Patrick Albert :

Bien sûr cela arrive qu’un bien revienne à la vente souvent, mais il n’y a pas d’explication rationnelle à ce phénomène. Le mal-être peut exister dans des murs ou un environnement, je dis souvent : si l’on a acheté un inconvénient, on revend un inconvénient.

J’ai gardé une maison de charme pendant deux ans alors que tous les éléments étaient réunis. En effet, le secteur était attractif, la maison était de belles prestations et le prix en adéquation…

Je n’y croyais plus, et un jour alors que tout espoir semblait vain, j’ai rencontré une dame pour qui la maison paraissait faite pour elle. La maison allait donc à sa nouvelle propriétaire. On pouvait dire qui se ressemble s’assemble.

Sophie Batlles :

Nous avons tous entendu parler de maisons dans lesquelles les propriétaires où les locataires successifs sont confrontés à des problématiques similaires. Les lieux ne peuvent raisonnablement être tenus responsables à part entière des difficultés rencontrées. Nous disposons aussi de notre libre arbitre. Cependant, l’étude de la personnalité énergétique des lieux met en évidence ses forces mais aussi ses faiblesses. Ils peuvent entrer en résonance avec notre histoire, avec notre problématique personnelle. Nous y sommes d’autant plus réceptifs, lorsque nous portons en nous, ces mêmes faiblesses.

Le lieu agit comme un réflecteur, comme un miroir qui nous donne l’occasion d’apprendre et d’avancer. L’influence qu’il exerce donne l’occasion de voir le fond du problème, et de s’en préoccuper.Habiter « une maison à problème » peut alors se révéler être une rencontre constructive. En mettant des obstacles sur notre chemin, elle nous permet de clarifier la situation et d’agir en conséquence.

Les maisons, dans lesquelles les visites s’enchainent, sans parvenir à trouver d’acquéreurs alors que les critères semblent être réunis (prix, superficie, esthétique, proximité des commodités, etc.) nous interpellent.

Elles se manifestent alors non pas comme des aimants (coup de cœur), mais comme des lieux ayant « des caractères exigeants ».  Elles sont surement dotées d’une personnalité complexe et peu commune. Lorsqu’elles trouvent un nouveau propriétaire, il n’est pas rare de percevoir en lui ces mêmes qualités. Quelquefois, l’inertie qu’elles reflètent peut-être liée à des blocages, qui seront perçus de manière inconsciente par les visiteurs. En effet, ils ne peuvent pas apporter d’explication rationnelle sur le fait que ce lieu ne les attire pas. La réponse est souvent : « je ne sais pas pourquoi mais cette maison ne me correspond pas, ou je ne m’y sens pas à l’aise, etc ». Ces freins vont être mis en évidence lors de l’expertise Feng Shui.

le Feng shui se préoccupe du contexte sensoriel. Tel un acuponcteur qui intervient sur le corps, le praticien Feng Shui va s’efforcer de rétablir de la fluidité dans l’espace en utilisant des procédés simples. Ainsi le contexte ambiant va être plus agréable et plus attractif.

Quelques mots à ajouter ?

Patrick Albert :

Notre métier ne peut que perdurer et se rapprocher des méthodes des USA, où l’agent immobilier est le pivot du marché immobilier et de tous les services qui si raccordent.

(Home staging, juridique, déménagement, etc.).

J’ai beaucoup aimé répondre à ce petit questionnaire et j’espère avoir apporté une petite contribution.

Sophie Batlles :

 J’ai eu pour habitude de rencontrer sans cesse des personnes d’horizons différents. Dans ma pratique, je veille à garder l’esprit ouvert à chaque instant, je suis persuadée que quels que soit nos talents, c’est en travaillant ensemble que nous pouvons améliorer le quotidien de nos clients. Dans toutes profession, il existe des personnes qui exercent leurs métiers avec passion en y intégrant une dimension humaine.

L’essentiel n’est pas de savoir si nous travaillerons ensemble, mais bien de percevoir que tout est relié. Collaborer c’est apprendre des autres et de soi. Collaborer c’est aussi se mettre en mouvement pour s’enrichir, c’est mettre à profit ces richesses au service des autres. Nos métiers sont différents, cependant l’objectif reste centré sur les lieux et le bien-être des personnes qui y vivent !

Merci Patrick d’avoir fait preuve d’ouverture d’esprit en acceptant de participer à cet article !

 

Autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.